Info-flash du 7 novembre 2019

FORMATION PROFESSIONNELLE : réforme en place… ou presque !

Retour sur ce qui change depuis la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018 : le CPF, l’entretien professionnel d’évolution professionnelle, le plan de développement des compétences, l’OPCO.

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Depuis le 1er janvier 2019, dans le cadre de la formation professionnelle continue, vous disposez d’un compte personnel de formation (CPF) crédité en euros et non plus en heures, pour vous former jusqu’à la retraite et qui peut même permettre d’acquérir un diplôme.

En pratique

Pour connaître votre crédit en euros enregistré sur votre compte, il suffit de vous rendre sur le site gouvernemental. (Une application pour mobile, qui permettra un accès simplifié, est attendue à l’automne 2019.)
- Se connecter sur moncompteformation.gouv.fr
- Activer son compte CPF avec son numéro de sécurité sociale et une adresse mail
- Consulter ses droits en cliquant sur le compteur « CPF privé + DIF »

Attention

Si vous étiez salarié avant le 31/12/2014, vous possédez peut-être encore des heures de DIF (Droit Individuel à la Formation), mais vos heures acquises au titre du DIF ne sont encore utilisables que si elles sont inscrites sur le site avant le 31 décembre 2020.
==> Vous trouverez cette information sur votre bulletin de salaire de décembre 2014 ou janvier 2015 ou sur une attestation spécifique transmise par votre DRSM en 2015.

Quand et comment utiliser son CPF ?

Vous seuls choisissez quand et comment utiliser votre CPF.
L’employeur ne peut pas vous imposer d’utiliser un CPF pour financer une formation.
La formation choisie doit être “éligible au CPF”.
Une autorisation d’absence est nécessaire pour se former sur le temps de travail, et la rémunération est maintenue. Une formation sur son temps libre ne donne pas droit à rémunération supplémentaire.

Malheureusement, actuellement trop peu de formations qui s’adressent aux praticiens-conseils sont éligibles au CPF, rendant de ce fait quasiment impossible l’utilisation de ce crédit !

SOUCIEUX DE CETTE DIFFICULTÉ, NOUS SOUHAITONS ÉLARGIR LES CHAMPS DES FORMATIONS ÉLIGIBLES AU CPF !

L’Entretien Professionnel

  • L’employeur est tenu d’organiser tous les 2 ans un entretien professionnel pour aborder les perspectives d’évolution professionnelle et identifier les besoins en formation, cet entretien se distingue de l’EAEA qui permet de faire le bilan de l’année écoulée.
  • La formation est un droit, la hiérarchie doit être formée à la réalisation de ces entretiens qui ne doivent pas être une simple formalité.

Le plan de développement des compétences

  • Depuis le 1er janvier 2019, le plan de développement des compétences remplace le plan de formation. Le plan vous permet comme auparavant de suivre des actions de formation à l’initiative de l’employeur par opposition aux formations que vous pouvez suivre de votre propre initiative grâce à votre CPF.
  • Le Comité Social et Économique (CSE) est consulté sur les orientations stratégiques de l’entreprise en matière de formation professionnelle. Cette consultation porte chaque année sur les orientations de la formation professionnelle dans l’entreprise et sur le plan de développement des compétences (article L 2312-24 du code du travail).

ÉLUS AUX CSE, NOUS VEILLERONS A LA COHÉRENCE DES OFFRES DE FORMATION AVEC LES OPÉRATIONS DES DRSM ET A LA QUALITÉ DES FORMATIONS PROPOSÉES !

L’OPCO (OPérateur de COmpétences)

  • Les DRSM participent au financement de la formation professionnelle par une contribution financière à hauteur de 1% de la masse salariale.
    Cette contribution est versée à un organisme spécialisé, un opérateur de compétences (OPCO) qui, géré par les partenaires sociaux, apporte un appui technique à l’entreprise.
    Depuis le 01/04/2019, onze OPCO chargés d’accompagner la formation professionnelle ont été agréés.
    L’OPCO Cohésion sociale à laquelle les DRSM adhèrent se nomme Uniformation.
    Cet organisme propose des formations clefs en main ou des prises en charge financières de formations validées.
  • La gestion paritaire d’Uniformation repose sur une organisation en 6 Sections Paritaires Professionnelles (SPP), dont la SPP Protection sociale dont relèvent les praticiens conseils.

SEUL, UN PRATICIEN CONSEIL SGPC SIÈGE AU SEIN DE CETTE SPP POUR DÉFENDRE LES INTÉRÊTS DES PRATICIENS CONSEILS !

VOTEZ SGPC-CFE-CGC !