Info-Flash du 22 novembre 2014

CNC du 21 novembre

Le SGPC quitte la séance pour protester contre le projet de  suppression du poste de praticien conseil adjoint à la direction des ressources humaine de la CNAMTS.

A l’initiative du syndicat général, les PC représentants du SGPC suivi par ceux du SNFOCOS quittent en séance le CNC et se rendent en délégation dans le bureau du Directeur Général.

Vous trouverez ci-joint la déclaration effectuée en séance par notre syndicat.
==> Declaration SGPC au CNC du 21 novembre 2014

Nous avons constaté que la direction avait la volonté de supprimer le poste de PC à la direction des ressources humaines pour y nommer un agent de direction.
Nous avons soulevé à cette occasion toute la question du naufrage de la gestion des ressources humaines au service médical par le service de la DRH du réseau.

En effet, la direction générale de la CNAMTS possède depuis plusieurs mois tous les éléments d’un audit diligenté par ses propres services qui met en exergue l’insuffisance, voire la négligence, des moyens mis en œuvre pour respecter les obligations fixées par le code du travail à notre employeur.
Le contenu du document, qui vous sera prochainement diffusé, reprend les constats que nous n’avons eu de cesse de dénoncer depuis plusieurs années et est accablant sur l’insuffisance de la prise en compte des problèmes évoqués dans la gestion des ressources humaines, en particulier au service médical.

Il conclut à la résignation des personnels devant la pauvreté de la prise en compte de leurs préoccupations.

Devant ce constat lacunaire et face aux souffrances inhérentes tant à l’utilisation de nos capacités professionnelles qu’à la pauvreté de nos marges d’initiative pour les personnels hautement qualifiés que nous sommes, la suppression de la représentation du service médical au sein de la DRH du réseau médical constitue un véritable point de rupture que nous ne saurions admettre.

A l’heure où le nouveau Directeur Général énonce le principe de confiance au sein de notre communauté de travail, nous souhaitons attirer son attention sur l’application de cette ligne directrice au sein de notre service et souhaitons le rencontrer au plus vite.

Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de ce dossier et vous informons d’ores et déjà de notre réflexion en cours sur une stratégie de mobilisation générale.

Vous trouverez ci-joint le courrier adressé au Directeur Général par JF. Gomez.
==> DG prise de fonction

Nous demandons par ailleurs à nos représentants de mettre à l’ordre du jour de tous les CHSCT la lettre réseau qui fait la synthèse des audits ayant eu lieu depuis 2011 sur les risques psycho-sociaux dans les organismes d’Assurance Maladie et qui propose un plan d’action à mettre en place.

Vous avez bien compris que notre action de ce jour n’est pas la traduction d’un simple mouvement d’humeur. Elle témoigne de notre ferme volonté de repositionner le service médical et les praticiens conseils à la place qui est la leur de part les textes et leur niveau d’expertise et d’en finir avec la politique d’infantilisation qui est poursuivie à leur encontre ces dernières années.

Le Bureau National du SGPC-CFE-CGC