Info-flash du 24 mars 2013

Négociations salariales – adhérent

Actuellement se déroulent à l’UCANSS des négociations visant la revalorisation salariale du personnel de l’assurance maladie.

Force est de constater que les seuls praticiens conseils présents autour de la table des négociations sont ceux de notre organisation syndicale « syndicat général des praticiens conseils CFE-CGC ».

Il a été surprenant de noter que l‘inauguration de la négociation a été marquée par la volonté de l’employeur d’exclure le corps des praticiens conseils et les agents de direction de toutes espèces de mesures de revalorisation salariale.

Au terme de nos interventions, nous sommes réintégrés en tant que bénéficiaires des mesures proposées.

 

Qu’elles sont les mesures proposées à ce jour ?

  • A compter du premier mai 2013, une revalorisation pour l’ensemble des catégories professionnelles (agents, cadres, agents de direction, praticiens conseils) à hauteur de 1 % du coefficient de qualification (pour les PC : 582 pour les niveaux A, 705 pour les niveaux B, 805 pour les niveaux C, 855 pour les niveaux D).
  • Cette mesure serait finalisée sous forme d’une nouvelle ligne salariale sur le bulletin de paye et serait résorbable en cas de promotion.
  • Pour les agents et cadres, un objectif d’accroissement du nombre de bénéficiaires de parcours professionnel à hauteur de 7 à 10 %.
  • Une révision du dispositif d’indemnisation des frais de déplacements effectués par voie de chemin de fer : uniformisation des règles de remboursement quel que soit le niveau de qualification (agents, cadres, agents de direction, praticiens conseils) avec un remboursement basé sur la seconde classe.
  • Le remboursement en première classe serait ouvert  à toutes les catégories professionnelles, mais uniquement pour des trajets d’une durée supérieure à 2 h 30 ou pour des trajets d’une fréquence supérieure à une fois par semaine ou pour les salariés ayant un abonnement par voie de chemin de fer.

Vous trouverez, ci-joint, le projet de protocole remis lors de la séance du 19/03/2013

 

Quelle est notre position ?

Nous ne pouvons accepter qu’une mesure de revalorisation salariale soit liée à la négociation d’une proposition de recul visant un avantage conventionnel lié à la prise en charge de transport.

Nous considérons que des négociations de rattrapage salarial qui visent le maintien du pouvoir d’achat des salariés ne peuvent faire l’objet d’une contre partie reposant sur la dégradation de nos conditions de travail, du moins au stade de la hausse de rémunération proposée.

Si une négociation visant nos conditions de travail doit avoir lieu, elle se doit d’être indépendante de la question des revalorisations de salaires.

Il y a par ailleurs « fort » à débattre sur la question de nos conditions de travail et notamment sur le niveau des indemnités versées pour la prise en charge des découchers …

 

Dans ces conditions, le syndicat général des praticiens conseils saisit le COMEX (organe décisionnel de la politique des directeurs des caisses nationales mandatant le directeur de l’UCANSS pour les négociations salariales) afin de lui faire savoir notre position.

 

Le prochain rendez-vous de négociations est le 25 mars.

 

Vos négociateurs : Dr Jean-François GOMEZ et Dr Yvan MARTIGNY

Laisser un commentaire