Info-flash IRP du 21 janvier 2016

IRP : textes à la signature

Les textes d’accords concernant nos futures IRP sont à la signature jusqu’au 22 janvier. Ils reprennent tous les éléments négociés pied à pied depuis juin 2015 entre syndicats et direction qui nous permettent d’obtenir une représentation plausible pour porter la voix des PC.
Vous en trouverez ci-joint la teneur exhaustive : Accord IRP-CNAMTS et Accord CCE-composition-election

Le SGPC CFE-CGC signera

Conformément à la décision prise en comité directeur le 16 janvier dernier, nous apposerons notre signature.
Ensuite, après la mise à plat des contrats des agents administratifs afin de déterminer précisément quels sont ceux qui seront électeurs et éligibles aux nouvelles Instances du service Médical, commencera la période des élections avec la négociation des protocoles pré-électoraux qui détermineront les modalités de vote et le nombre d’élus aux DP et aux CE.

Le SGPC CFE-CGC se mobilisera

Pour que notre représentation soit efficace, il faudra que chacun se mobilise et qu’aucune voix ne manque.
Nous ne serons plus “entre nous” mais face a des fédérations non catégorielles qui n’ont que faire des praticiens conseils. La présence d’une convention collective spécifique aux praticiens conseils, que nous avons défendue, tout en étant notre rempart, est pour eux une cible à faire disparaitre afin de clore définitivement l’expression des praticiens conseils.
Ces fédérations ne partagent pas avec leur propres adhérents praticiens conseils les moyens d’exercice du droit syndical dont ils disposent afin d’assurer votre défense individuelle et nos intérêts collectifs.

Le SGPC CFE-CGC négociera pour tous les praticiens conseils

Pour anecdote, il est intéressant de savoir que toutes les fédérations syndicales ont obtenu dans le cadre d’un accord datant de 2008 plus de 20 équivalents temps plein afin d’assurer l’exercice des droits syndicaux aux sein des organismes sociaux.
Seule la CFE-CGC a souhaité permettre aux praticiens conseils le partage de ces moyens.  Les fédérations CFDT, CGT, CFTC et principalement FO si prompte à railler nos nouveaux “permanentisés” et par là même ce progrès qui ne sert que les seuls praticiens conseils, n’ont délivré aucun partage de moyens à leurs adhérents praticiens conseils pour les assister.

Pour illustration, ce même syndicat SNFOCOS, composante FO majoritairement composée d’agents de direction et de quelques praticiens conseils, exprimait au sein de son dernier bulletin une véritable lettre au Père Noël alors qu’ils savent qu’aujourd’hui promettre sur les salaires c’est mentir. Or, cette même organisation ne présenta aucun praticien conseil lors des deux dernières réunions de négociations à l’UCANSS sur les salaires.
Seulement deux praticiens conseils parmi la trentaine de négociateurs autour de la table pour défendre nos intérêts spécifiques…
les deux appartenaient au seul SGPC CFE-CGC !
Nous ne faisons pas partie de ceux qui pensent que les agents de direction ou les agents administratifs peuvent parler pour nous, voire nous faire taire.
Au sein des nouvelles IRP, il faudra nous exprimer avec détermination et compétence.

Le SGPC CFE-CGC, une voix unique et forte

D’ores et déjà, médecins, chirurgiens dentistes, pharmaciens, niveau A, niveau B, ont à leur disposition dans notre syndicat des représentants de chaque catégorie capables de répondre à toutes leurs demandes ou difficultés.
Nous avons obtenu de haute lutte un cadre textuel qui préserve notre présence à la table des discussions.
A nous d’assurer notre cohésion pour parler d’une seule voix, la plus forte possible et la mieux organisée à votre service.
Il n’y a plus d’alternative possible. Toute dilution des voix des Praticiens au sein d’organisations non catégorielles ne conduirait qu’à l’extinction de nos demandes et de nos acquis.