Info-flash du 4 février 2021

Délégués Syndicaux Centraux de la CNAM

Réunion du mardi 26 janvier 2021

Cette réunion s’est déroulée par audioconférence en présence de notre Directeur Général Thomas FATOME. La CNAM était également représentée par Marie-Gabrielle DUBREUIL (DRHR) et Aurélie LE SUEUR (SG).
En préambule, le Directeur Général nous indique être conscient des difficultés à vivre au quotidien et être attentif à la situation de travail des salariés.
Il est important dans ce contexte de faire preuve d’empathie, d’esprit de solidarité et de valorisation des activités.

Télétravail

Concernant le télétravail, le Directeur Général confirme que tout ce qui est télétravail doit l’être sur la base de cinq jours par semaine mais cela doit se conjuguer avec de la souplesse et un traitement des cas particuliers avec un dialogue de proximité pour organiser un retour sur le lieu de travail en cas de nécessité.
Il souligne la nécessité de son devoir de protection des salariés avec le respect des règles sanitaires dans le contexte actuel avec la circulation active de la covid19 et ses variants qui inquiètent.
Il rappelle que la prime de télétravail s’élève à 2,6€ par jour pour accompagner les frais inhérents à cette situation.

Règles sanitaires

Concernant l’application des règles sanitaires, le Directeur Général rappelle que les recommandations sur le port de masques restent identiques avec le port du masque chirurgical pour les praticiens conseils.
Des recommandations sur le respect des gestes barrières, l’accueil des assurés et la pratique des convocations ont été transmises de nouveau au réseau suite au signalement fait lors de notre dernière réunion.
Il souligne que si le cadre évoluait ces recommandations pourraient être également revues (distanciation de 2 m dans les restaurations d’entreprise…).

Chèque déjeuner

Concernant la carte chèque déjeuner, le Directeur Général indique qu’il s’agit d’un sujet sensible mais que la dématérialisation des chèques déjeuner est envisagée à l’établissement public CNAM. Par contre il n’y aura pas d’obligation pour les DRSM.

Contact tracing

Concernant le contact tracing, le Directeur Général donne son accord pour la diffusion des statistiques concernant les variants suite a un séquençage réalisé par un établissement lyonnais. Le taux varie actuellement entre 1,5 % et 10 %. Une nouvelle évaluation sera faite cette semaine.

Vaccination

Concernant la vaccination, le Directeur Général indique que l’Assurance Maladie joue un rôle important dans la vaccination notamment dans l’accompagnement du système d’information et de rémunération des professionnels de santé.
Concernant les praticiens conseils, le Directeur Général indique qu’il s’agit bien de professionnels de santé mais qu’il est de la responsabilité individuelle de chacun de décider de sa vaccination dans le contexte actuel de tension et de saturation des demandes de vaccination.

Participation des médecins conseils dans les centres de vaccination

Concernant la participation des médecins conseils au centre de vaccination, le Directeur Général indique que les médecins conseils souhaitant se porter volontaire peuvent le faire. Il n’y aura pas d’obligation de réquisition préfectorale nécessaire mais le sujet est de maintenir une continuité de service au niveau des échelons locaux.
Le Directeur Général indique ne voir que des avantages à la participation des médecins conseils à la campagne de vaccination.

Gestion du risque

Concernant la réorganisation de la gestion du risque, le Directeur Général indique que plusieurs groupes de travail se sont réunis sur ce sujet et qu’un point sur les pistes retenues sera fait lors du CSEC de février 2021.

MATIS

Concernant le déploiement de MATIS, le Directeur Général indique que malgré le contexte difficile actuel, il convient de continuer la modernisation de nos outils et que l’expérimentation dans la région AURA va continuer avec un accompagnement des agents.

Locaux du service médical

Concernant l’aménagement des locaux du service médical, le SGPC a fait parvenir une question au Directeur Général sur ce sujet sensible que vous trouverez ci-dessous.

En août dernier, est paru le guide d’aménagement des ELSM-2020 : le guide prévoit ainsi que deux ou trois praticiens conseils partagent simultanément le même bureau avec des bulles de confidentialité. Les échelons locaux déjà impactés par ces projets nous ont fait part des difficultés de fonctionnement notamment en matière de confidentialité et de synergie.

Les métiers de praticiens conseils ont évolué avec une nouvelle gestion du risque plus accès sur la télécommunication avec les professionnels de santé mais aussi avec les assurés pour des interventions mieux ciblées.

Le développement à venir de la télémédecine s’accompagne très mal de ce type d’organisation immobilière. La LR DDO-165/2013 veille à ce que les besoins du service médical soient pris en compte en amont de tout projet de restructuration et réhabilitation des locaux CPAM et à ne pas dégrader les conditions d’hébergement.

  • Avant toute déclinaison des accords de travail qui auront des conséquences sur les projets de service, ces nouvelles recommandations d’aménagement des locaux des services médicaux sont-elles vraiment pertinentes ?
  • Au moment de réorganiser la gestion du risque, cette réorganisation immobilière n’est-elle pas prématurée en plus d’être non fonctionnelle ?
  • Pourrions-nous avoir dès que possible en amont connaissance des avants projets et des grands schémas directeurs d’infrastructure de la CNAM ?
  • Avec de nouvelles pandémies au long cours, le concept de bulles de confidentialité et d’open space est-il toujours vraiment pertinent ?

Cette question n’a pas fait l’objet d’une réponse de la part de la CNAM.

Journée de solidarité

Concernant la demande d’offrir à chaque salarié la journée solidarité, le Directeur Général n’est pas favorable à cette demande mais il évoque la possibilité de la création d’un forfait de mobilité durable qui nous sera présenté ultérieurement.

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Dr Yvan MARTIGNY, Président du SGPC
Délégué Syndical Central CFE-CGC