Info-flash du 26 octobre 2019

Comité Central d’Entreprise du 23 octobre 2019

En présence de notre Directeur Général, Monsieur Nicolas REVEL. Nous vous présentons les deux premiers points abordés :

La qualification professionnelle des Praticiens Conseils

Nous avons interpellé le Directeur Général sur la question de la recertification et du maintien de la qualification en médecine de soins des praticiens conseils qui selon les informations actuelles pourrait être perdue au bout de 5 ans de médecine salariée et nécessiter une nouvelle formation d’une durée pouvant aller jusqu’à 18 mois pour être autorisé à exercer de nouveau la médecine de soins.

Le DG a déclaré qu’il s’agissait d’un sujet d’une extrême importance et que le maintien de nos qualifications était incontournable pour garantir :

  • la crédibilité des praticiens conseils dans l’exercice de leurs missions vis à vis des PS libéraux et hospitaliers,
  • le recrutement et l’attractivité du métier (Comment pensez pouvoir recruter un jeune confrère si celui apprend qu’il perdra sa compétence en médecine de soins au bout de 5 ans dans notre institution ?)
  • l’ouverture professionnelle et la possibilité pour un PC de pouvoir repartir facilement dans sa pratique professionnelle d’origine, les carrières n’étant pas figées.

C’est pourquoi la CNAM a d’ores et déjà engagé une réflexion sur le sujet. Notre Médecin Conseil National le Pr Olivier Lyon-Caen et Mme la directrice du réseau médical le Dr Éléonore Ronflé travaillent sur ce sujet en lien étroit avec les Conseils Nationaux des Ordres professionnels (Médecins, Pharmaciens, Dentistes).
Le Dr Ronflé a précisé qu’il faut distinguer la question du DPC et celle de la recertification. Pour le DPC, la direction travaille avec un conseil scientifique et avec le réseau pour l’élaboration d’un programme adapté aux PC pour les trois prochaines années. Quant à la recertification, les décrets ne sont pas encore parus.

Le SGPC CFE-CGC a demandé que ce sujet soit intégré dans les négociations de notre convention collective.

Les effectifs de PC : cible à 2022

Les membres du CCE devaient donner un avis sur l‘évolution des effectifs sur l’ensemble de la COG 2018/2022.

Nous avons, fait une déclaration préliminaire, en indiquant que :

  • pour les Chirurgiens-dentistes conseils la baisse d’effectifs de 25% prévue d’ici la fin de la COG n’était pas acceptable d’autant plus que ce corps de métier a déjà perdu 50% de son effectif ces dernières années.
    Nous avons également indiqué que cette cible était de surcroit en complète contradiction avec les investissements de plusieurs centaines de millions d’euros engagés par l’Assurance Maladie dans les soins bucco dentaires via les nouvelles dispositions de la convention dentaire.
  • les fusions de régions entrainent la disparition des postes niveaux B pharmaciens et chirurgiens-dentistes ce qui diminue d’autant les perspectives de carrière de ces deux corps.
  • les charges de travail s’accentuent avec de nouvelles missions, de nouveaux outils, la multiplication des points de contrôle, de plus en plus en discordance avec la réalité de terrain qui est celle de l’involution de nos effectifs puisque nous sommes passés de 2700 à 1800 praticiens conseils, sans que la réflexion sur l’attractivité de nos métiers n’apparaisse porter ses fruits.

En conclusion notre président Yvan Martigny a déclaré : « Les praticiens conseils sont dans un processus d’asphyxie progressive qui ne nous permet pas de valider les propositions de la direction vis-à-vis des effectifs. »

Le Directeur Général a répondu ne pas partager notre analyse car 52 MC ont été recrutés entre mai et octobre 2019 contre 41 en 2018, que 130 postes supplémentaires ont été publiés entrainant 75 candidatures recevables. Pour lui, il est donc clair que les nouvelles modalités de recrutement portent leurs fruits.

Nous avons voté CONTRE ces effectifs cibles.

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Vos représentants SGPC CFE-CGC au CCE

Yvan MARTIGNY,  Dominique SOULE de LAFONT,  Michel MARCHAND,  Anne-Laure GAUTHIER-FAVRET,  Valérie LONGUEPEE,  Marie Hélène BOST,  Dominique CHAILLET POIRIER,  Guilhem DELAS,  Françoise LE NORMENT,  Géraldine ROSET