Info-Flash du 26 février 2016

Etudier plus, travailler plus…  pour gagner moins !

Le CNC du 23 février dont vous trouverez le compte-rendu complet dans le prochain Info-Flash, aura marqué un temps fort du travail d’expertise et d’engagement du Syndicat Général au service des praticiens conseils.
Après la divulgation des données du bilan social du service médical, nous avons réalisé un état comparatif des modes de rémunérations praticiens conseils / agents de direction dont d’autres organisations syndicales se sont déjà emparé pour s’en faire l’écho.
Vous trouverez ci-dessous le tableau de comparaison que nous avons établi.

==> COMPARAISON des moyennes de parts variables et de points d’évolution entre personnels de direction et praticiens conseils

Si la moyenne des points attribués aux praticiens conseils s’approche de celle des agents de Direction, le constat sur la moyenne des parts variables est quant à lui tout à fait édifiant :

  • Pour les praticiens de niveau A le montant moyen est de 1742 euros. En 2014, le niveau moyen de la catégorie de départ des agents de direction était de 3463 euros soit plus du double.
  • Pour les praticiens de niveau B le montant moyen est de 3059 euros soit toujours moins que le chiffre précédent et alors que pour la catégorie directeur-adjoint le niveau moyen s’est établi à 4175 euros.
  • Pour les praticiens de niveau C le montant moyen est de 4629 euros. En 2014 un directeur adjoint de niveau A percevait en moyenne 5255 euros.
  • Pour les praticiens de niveau D le montant moyen est de 6488 euros. Si la moyenne perçue par un directeur d’organisme de niveau A est de 5685 euros, on notera qu’en 2013, la part variable moyenne des directeurs, quel que soit le niveau, était pour la branche maladie de 7269 euros !

Il faut aussi rappeler que la catégorie des agents de direction perçoit des points de responsabilités supplémentaires et des points d’exercice de responsabilités spécifiques. En 2013, sur un effectif de 1539 agents de direction toutes branches confondues, 440 soit près de 30 % ont bénéficié de ces attributions spéciales s’échelonnant entre 41 et 51 points et 69 AD cumulaient les deux catégories de points supplémentaires.

Ces différences ne peuvent perdurer !

Tant au regard de l’équité de reconnaissance de l’implication de tous les praticiens conseils et plus particulièrement des niveaux A et B qu’au regard de la mise en place d’une politique de recrutement de niveau bac plus 6 à 12 !

Vous trouverez ci joint le courrier que nous adressons au directeur général sur la nécessité d’ouverture de négociations conventionnelles. ==> courrier du SGPC au DG

Le compte-rendu complet du CNC paraîtra demain.