Info-flash du 24 mars 2017

Elections au CCE du 30 mars 2017

Plus que quelques jours …

Tit-JFGTit-MHBostTit-YMartTit-DChPTit-JGirardTit-FLNSup-ALGFSup-DSDLSup-VLongSup-GDelasSup-GRosetSup-Jeze Cher(e)s Collègues,

Plus que quelques jours pour participer au vote capital pour les élections au Comité Central d’Entreprise.
A l’identique de toutes les élections, c’est l’heure des “moi-moi”, des “nous-nous”, des “je-je”.Le Syndicat Général des Praticiens Conseils CFE-CGC préfère la constance, l’engagement, la cohérence.

Notre constance c’est celle du service continu à tous les praticiens conseils.C’est votre capacité à nous joindre 24h sur 24, au travers de nos correspondants locaux et régionaux quels que soient vos besoins et questionnements.
C’est notre capacité à vous informer sur tous les sujets d’actualité tout au long de ces années passées et à venir.
Notre constance d’investissement à votre service, c’est tout sauf une quinte de toux pré-électorale qui précèderait le silence quasi total.

Notre engagement, c’est une liste de candidats, la seule à être complète, la seule à regrouper toutes les mixités (femmes, hommes, médecins, chirurgiens-dentistes, pharmaciens, régions de toutes tailles).
Au fond l’engagement c’est aussi d’être en capacité d’élargir le champ de nos interlocuteurs, de faire connaître l’importance de notre profession tout autant que ses difficultés au-delà de l’institution afin de faire bouger les lignes de nos missions et de nos conditions de travail.

La CNAMTS est l’instrument d’une politique, les gesticulations internes ne l’émeuvent pas. C’est donc vers les politiques et nos observateurs externes aussi que nous devons aller. Le préalable est aussi la capacité à faire le constat et à soulever les propositions (cf. info-flash du 22 février 2017, cour des comptes)

Notre cohérence, c’est l’idée de ne représenter que les praticiens conseils afin de ne pas être soumis au dictat des autres salariés quand on appartient à des organisations syndicales multi catégorielles.

Notre cohérence, c’est de garder sa ligne de “doctrine”, de ne pas la brader par des listes électorales communes d’alliances intersyndicales contre nature dont on sait qu’elles ne servent que l’élection de quelques-uns et dont on est certain que les programmes qu’elles portent sont voués à la première occasion à la déchirure.

Notre cohérence, ce n’est pas de se contenter de dénoncer, c’est aussi développer l’analyse et proposer les solutions comme nous l’avons fait encore dernièrement devant le constat de l’inadaptation des indicateurs d’intéressement.
Au prix de notre seul effort d’analyse, les modifications obtenues se traduiront concrètement sur nos fiches de paie (cf. CNC du 26 janvier 2017, point 6 intéressement)

Notre cohérence, c’est avant tout d’accorder le discours aux actes. On ne peut pas, dénoncer les organisations de travail et dans le même temps les approuver en vote de CHSCT (Nord-PdC-Picardie). Nous sommes quant à nous restés fidèles à notre ligne de dénonciation et de propositions.

Merci de soutenir à nouveau et toujours notre organisation syndicale
Merci de voter

Les candidates et candidats du SGPC CFE-CGC