Info-flash du 12 novembre 2019

Élections professionnelles du 20 au 27 novembre

LES ENJEUX DES ÉLECTIONS au Comité Social et Économique

Du 20 au 27 novembre 2019, vous allez voter pour élire vos représentants Praticiens Conseils au CSE. Essayons de comprendre les enjeux de ces élections.

La présence forte et déterminée de vos représentants SGPC CFE-CGC

Depuis leur élection en 2016, vos représentants au SGPC sont présents avec force et détermination dans les instances de négociation, à l’UCANSS et à la CNAM, traitant de tous les thèmes d’actualité et des sujets de fond, tels que la mise en place des CSE et la renégociation de la convention collective des praticiens conseils.
Nos échanges, qu’ils soient formels ou spontanés, se font sur un mode constructif et volontaire dans une relation de respect mutuel.

Le Syndicat Général des Praticiens Conseils se mobilise et fait preuve de réactivité dans le traitement de situations difficiles qui justifient son action, en particulier pour la défense des praticiens mis en cause ou ayant commis une maladresse.
Il est un fait bien connu dans toute institution qu’une brillante idée à l’échelon central peut s’avérer catastrophique appliquée sur le terrain et notre rôle est, alors, de nous y opposer fermement.
De même, lorsqu’un choix est nécessaire, pour nous c’est l’intérêt collectif qui doit primer sur les exigences individuelles.

Une réflexion permanente et territoriale définit nos orientations.

Nos orientations sont définies grâce à notre organisation territoriale, assortie d’un travail permanent de réflexion de nos adhérents.
Encore cet été, au terme d’un véritable marathon de négociations et grâce à nos efforts de communication et à notre crédibilité, le collège des praticiens conseils au sein des CSE a pu être sauvé, alors que son existence était gravement menacée !

Le collège praticiens-conseils, seul garant de notre éthique face à une gestion comptable.

  • Sans un collège spécifique de praticiens conseils dans les CSE, c’est pour les PC la relégation assurée au rang de cadres technico-commerciaux, de pourvoyeurs d’ADM d’IJ, contraints de faire davantage pression sur les professionnels de santé, dans le contexte de démographie médicale que l’on connait…
  • Sans un collège spécifique, c’est le recours immédiat à des projets inappropriés tels que celui récent de la suppression de l’observation médicale dans l’outil Matis ou celui de l’ADM obligatoire à huit jours…
  • Et la tentation est forte d’une régulation strictement comptable des dépenses au détriment de tous les acteurs de la régulation, c’est à dire les offreurs de soins et nous, le Service Médical !

De plus, parmi les branches de la sécurité sociale, le déficit de l’Assurance Maladie est toujours le plus important et n’a jamais atteint l’équilibre.
L’ONDAM reste un taux de croissance légalement encadré des dépenses et ne prend pas en compte, par exemple, le poste d’invalidité… qui a explosé ces dix dernières années.
La croissance des recettes et notamment des impôts et taxes ne permettra pas de contenir éternellement le déficit.
L’essai doit donc impérativement être transformé lors des élections de vos représentants au CSE.

Notre représentativité permettra aux Praticiens Conseils de faire entendre leur voix.

Vos votes détermineront la force de l’expression des praticiens conseils grâce aux PC dans les CSE, mais aussi grâce à notre représentativité au regard de notre convention collective qui sera calculée à l’issue de ces élections.
C’est en effet la représentativité qui confère à une organisation syndicale le pouvoir d’exercer un certain nombre de prérogatives, telles que le droit de désigner des délégués syndicaux, de négocier et conclure des accords collectifs comme notre convention collective.

Le SGPC porte la seule voix des praticiens conseils.

Même si, bien sûr, nous prônons le travail en équipe avec les cadres et les agents, nous pensons que les PC doivent rester les seuls décideurs de leurs propres méthodes et de leurs propres organisations de travail.
Choisir des organisations syndicales pluri-catégorielles rend au contraire inaudible la voix des PC qui se retrouve diluée dans des revendications qui ne nous concernent pas directement quand elle n’est pas censurée !

Et si nous avons choisi de nous affilier à la CFE-CGC, c’est qu’elle reste la seule confédération à donner aux praticiens-conseils les moyens de leur défense.

Du 20 au 27 Novembre 2019,  pour un dialogue social, éthique et dynamique,votez utile :

Votez et faites voter SGPC CFE-CGC !