Info-flash du 11 septembre 2018

COMITÉ CENTRAL D’ENTREPRISE exceptionnel – 10 sept 2018

Compte-rendu syndical CFE-CGC

Objet unique : mise en place de l’emploi de CSAM au service médical

Pour rappel, ce sujet avait été présenté au CCE du 31 mai au cours duquel il avait été demandé que le CCE soit consulté pour avis, que la commission formation puisse être consultée et que des éléments complémentaires d’information soit apportés.
La commission formation s’est réunie et a formulé des questions à la CNAM qui a adressé la veille du CCE au soir ses réponses. Le CCE ne pouvant décemment étudier ces documents trop tardifs, l’avis du CCE avait une nouvelle fois été reporté à un CCE exceptionnel le 10 septembre.

La réunion de ce jour a de nouveau mis en lumière des points d’inquiétude : difficultés liées aux disparités de capacité d’accueil des CSAM dans les locaux actuels, diversité des champs d’action, des temps d’activité, d’intégration aux UTAA… La formation proposée pour les CSAM du SM est nettement plus légère que pour les CSAM administratifs et il n’y a toujours pas de critères d’activité pour différentier CSAM de niveau 3 et CSAM niveau 4.

Des réponses complémentaires ont été apportées en séance par la direction.
Il nous a été dit qu’il n’y avait pas de raison pour que la formation des CSAM du SM et ceux des CPAM soit différente et que la classification de la convention collective des agents définissait ce qui relevait des différents niveaux, le CSAM n’étant pas un nouveau métier mais un nouvel emploi. Par ailleurs, il a été acté la mise en place d’un suivi au fil du déploiement des CSAM au SM, des divers points d’alerte relevés par le CCE.

En tant que praticiens conseils, nous avons fait savoir que cet emploi pouvait apporter une réelle plus-value dans la relation avec nos assurés et anticipait les adaptations nécessaires du métier de technicien du SM face aux gains de productivité liés à l’automatisation des activités. Il fallait donc aller dans ce sens mais prendre en compte les insuffisances persistant dans le volet RH, sécuriser les moyens (effectifs et locaux), gommer le hiatus de formation entre CSAM administratifs et médicaux.
A ces conditions, dont l’effectivité doit être appréhendée dans le temps, nous étions favorables à ce nouvel emploi au sein du service médical.

Au final, la mise en place des CSAM au SM a fait l’objet des avis suivants :

  • Pour :     12 voix (CFDT et CFE-CGC)
  • Contre :  17 voix (CGT et FO)
  • Abstention : 2 (CFTC et SUD)

Il nous appartiendra dorénavant de suivre la mise en place de ce nouvel emploi et de faire en sorte qu’il apporte un vrai plus dans notre activité de praticien conseil.

Vos représentants SGPC-CFE-CGC au CCE